Archives de l’auteur magiamilancom

Parmagiamilancom

Vainqueur allume l’OM

William Vainqueur est un joueur de football professionnel français qui est passé par le club de Marseille lors de la saison 2016/2017. Le joueur de 28 ans est une valeur certaine sur le terrain et c’est pourquoi il devait venir renforcer l’effectif de l’OM. Mais son passage dans le club phocéen se révèle être un grand échec puisqu’il n’est finalement pas recruté par le club à l’issu de son prêt. Après une saison seulement, et loin des attentes suscitées, le milieu de terrain défensif quitte le club et rejoint le championnat turc. C’est alors que Vainqueur allume l’OM lors d’une interview donnée pour le célèbre magasine de sport l’Equipe.

Retour sur une carrière ne demie teinte

Grand espoir du football français, le milieu de terrain commence sa carrière professionnelle sous les couleurs du FC Nantes. Il y dispute 100 matches entre 2006 et 2011. Il quitte la Beaujoire pour rejoindre la Belgique et le club du Standard de Liège. Un choix de carrière surprenant puisque des clubs plu huppés s’intéressaient à son profil. Mais la volonté de disputer la Ligue des Champions est déterminante dans cette orientation de carrière. Un choix gagnant puisqu’il se fera remarquer aux yeux de toute l’Europe sur la scène européenne. Après trois saisons passées, il signe au Dynamo Moscou en Russie. Là encore, on se dit que Vainqueur pourrait trouver mieux mais le joueur se dirige vers un championnat en plein essor. Il réalise une très bonne saison et c’est enfin un grand club européen qui propose un contrat au joueur tricolore. L’AS Roma, le club du mythe Francesco Totti, le fait venir lors de l’été 2015. Mais loin du niveau qu’il avait ces dernières saisons, il réalise deux saisons difficiles entre blessures et statut de remplaçant. Il jouera 21 matches seulement en deux saisons. C’est alors que l’OM se positionne sur le joueur afin de le relancer. Il rejoint la Canebière en 2016 sous forme de prêt, mais ne sera jamais au niveau espéré par le club.

Une interview dans laquelle il tacle l’OM

Le joueur qui a débuté sa carrière dans le mythique club du FC Nantes, où il y a disputé cinq saisons professionnelles avec plus de cent matches au compteur, est aujourd’hui plus connu pour ses frasques dans la presse que pour son réel niveau de jeu. En effet après avoir mené une carrière qui lui a fait découvrir plusieurs championnats européens après avoir quitté le FC Nantes, le joueur français était bien décidé de réussir en France en venant dans le club de Marseille. Mais ne parvenant jamais à s’imposer dans l’entrejeu marseillais, il quitte le club pour rejoindre la Turquie et l’équipe d’Antalyaspor. C’est alors peu de temps après son départ que Vainqueur se lâche dans la presse et tacle l’OM en disant qu’ils n’ont tout simplement pas voulu le recruter car il n’y avait pas une réelle envie et que les dirigeants mentaient. Par ailleurs il évoque la question du salaire mais tout en disant que le club savait à quoi s’attendre.

om-william-vainqueur

Parmagiamilancom

Recette : l’escalope milanaise

Les recettes escalope ne sont pas difficiles à cuisiner mais ils peuvent se transformer en plat fade si on oublie les petits détails. Alors pour faire plaisir à toute la famille, suivez bien cette recette des escalopes milanaises. Riche en calories, ce grand classique de la gastronomie italienne peut être dégusté au souper ou au déjeuner selon l’envie de chacun.

Les ingrédients nécessaires pour 4 personnes

Pour la préparation d’un plat pour 4 personnes, il vous faut 4 escalopes de veau (130 grammes chacune), 200 grammes de chapelure, du parmesan râpé, 2 œufs extra frais, 50 grammes de farine, 40 grammes de beurre, un citron, 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol et enfin du sel et du poivre.

Etapes de réalisation de l’escalope milanaise

-Prenez 3 assiettes. La première pour mettre la farine. La deuxième pour les œufs qu’on a déjà battus en omelette auquel on ajoute une cuillère à soupe d’huile. Et mettez la chapelure et le parmesan râpé dans la troisième (1/3 parmesan et 2/3 chapelure). Mélangez-les bien.

-Prenez les escalopes et mettez-les à plat entre deux feuilles de film ou à l’aide d’un rouleau à pâtissière. Puis farinez-les légèrement. Prenez le plat des œufs et ajoutez-y du sel et du poivre.

-Trempez une à une les escalopes sur les deux faces dans les œufs battus puis passez-les ensuite dans la chapelure au parmesan.

– Prenez une poêle à fond adhésif et chauffez le mélange d’une cuillère de soupe d’huile et le beurre 40 gr à feu vif dans ce récipient. Laissez fondre jusqu’à ce qu’il devienne pétillant. Faites ensuite cuire les escalopes 5 minutes sur chaque côté. Cuire à feu doux afin que les escalopes aient une belle couleur dorée et qu’ils ne deviennent pas secs au contact de l’air. Retournez-le à mi-cuisson. Coupez le citron en quartier et accompagnez le plat de ces tranches de citron et de salade verte assaisonnée. L’escalope milanaise peut être aussi servi avec des gnocchis farcis tomate au beurre ou des pommes de terre faite maison.

escalope-milanaise-recette

D’autres astuces pour réussir l’escalope milanaise

Il est possible de varier la viande de veau utilisée dans la recette. On peut par exemple choisir une viande de volaille ou de porc selon le goût de la famille. On peut aussi prendre des tomates bien fraiches et en faire une sauce tomate au robot. Au lieu de tremper les escalopes dans les œufs, on les laisse passer dans la sauce tomate et à la fin on y met du fromage râpée. L’escalope serait aussi croustillante et la présentation bonne. Sinon, si on ne veut pas acheter de chapelure déjà faite, il est également possible d’utiliser de biscottes ou du pain entier rassis. Pour ce, achetez 200 gr de biscottes nature. Placez-les dans le bol d’un robot mixeur, puis mixez-les afin d’obtenir une poudre fine. Mettez cette poudre dans l’assiette et trempez l’escalope farinée dans les œufs puis dans la poudre de biscottes. On peut également parsemer les escalopes cuites avec du parmesan râpée. Tout dépend en fait du goût de chacun.

Parmagiamilancom

Le Milan AC et Berlusconi : une longue histoire

L’AC Milan est un club de football italien créé le 16 septembre 1899 sous le nom de Milan Football and Cricket club. Ce club est l’un des 3 clubs qui reçoit le plus de titre au niveau international. Il a remporté 18 trophées dont entre autres 1 coupe du monde des clubs et 3 coupes intercontinentales. Il a également été élu champion d’Italie 18 fois, et a remporté aussi 5 coupes d’Italie et 7 Super coupes d’Italie. C’est d’ailleurs le premier club à tenir le titre de champion d’Italie sans être vaincu pendant la saison 2011-2012, et la saison 91-92 avec un enchaînement de 58 matches sans défaite en série A.

Histoire de l’AC Milan

A sa création en 1899 par un groupe d’anglais et d’italiens, le club inclut une section de cricket et de football. Son affiliation à la Fédération d’Italie de football date de 1900.5 ans plus tard, la section cricket est supprimée du registre. Le club gagna en popularité en remportant le titre de 1901. Mais en 1908, le développent du club a connu un arrêt à cause d’une interdiction d’embauche de joueurs étrangers dans le championnat d’Italie. Cette position a divisé l’équipe et une quarantaine de personnes vont fonder l’Inter Milan qui accepte de faire jouer les étrangers. Ce dernier gagna du terrain. Le club Milan change alors 3 fois de nom jusqu’en 1945 où son nom actuel lui est attribué. La première fois où il commence à emporter un champion date de 1951. On retrouve alors des étrangers (Suédois et Uruguayen) dans la composition de son équipe. Après cette date, le club se relève et il parvient en demi-finale de la Coupe d’Europe des clubs des champions en 1956. Avec l’entraîneur Nereo Rocco, l’AC Milan va connaître plus de succès avec une coupe d’Italie en 1967, coupe d’Europe des clubs champions en 1969 et coupe intercontinentale. Ce parcours de victoires continue jusqu’à 1979 après la nomination de Gianni Rivera en tant que vice-président de l’équipe. L’année 1980 s’avère infructueuse, avec le scandale de Totonero, la faible performance de l’équipe, elle descend en Série B. Elle est au bord du dépôt du bilan en 1985 quand Silvio Berlusconi l’a sauvé.

L’arrivée de Sivlio Berlusconi

L’homme d’affaires italien a fait le rachat du club le 20 février 1986.Cet homme est un fan de football pendant sa jeunesse. Il décide de faire Franco Baresi le capitaine de l’équipe et il embauche Daniele Massaro et Arrigo Sacci comme entraîneurs des joueurs. Il a rénové également les structures de Milanello. La reconstruction de l’équipe continue en 1987 avec l’embauche de Ruud Gullit, Marco van Basten et Frank Rijkaard. L’investissement de Berlusconi dans tout ce changement coûte dans les environs de 100 milliards de lire. La démission de Rivera qui n’était pas d’accord avec lui a également marqué la première année de sa direction. Le club reprend sa gloire en remportant le championnat devant le Naple de Maradona en 1988. L’année prochaine il devient champion d’Europe en humiliant à 4-0 le Steaua Bucarest, un titre qu’il gagne encore en 1990. Puis, il continue sa lancée en supercoupe d’Europe et en coupe intercontinentale. L’année 1991, l’équipe n’a obtenu aucun trophée. Fabio Capello a pris la place d’Arrigo Sacchi. Sous la direction de Capello, les victoires s’accumulent : championnat en 1992, 93, 94, 96. Accumulant des résultats en dents de scie jusqu’à la saison 2015, Berluosconi a décidé de vendre sa part de 99, 93% du club à un consortium chinois pour la somme de 740 milliards d’euros hors endettement. Ce qui a mis fin à un règne de plus de 30 ans.

berlusconi-ac-milan-histoire

Parmagiamilancom

Présentation du casino Dublinbet

Apparu dans le monde du casino en ligne en 2005, le casino Dublinbet propose une plateforme de jeux aux couleurs de l’Irlande. Sur fond vert, l’interface du casino en ligne est dynamique et attractive. Extrêmement pratique et logiquement agencée, la page d’accueil est composée de bannières et d’encarts présentant les bonus, les noms des heureux gagnants et les catégories de jeux disponibles. Leader dans le monde du casino en ligne, Dublinbet offre un site optimisé, accessible depuis tous les appareils mobiles.

Jeux proposés par le casino Dublinbet

dublinbet-casino-avis-magiamilan.comLa considérable palette de jeux fait le charme du casino. Riche de plus de 500 jeux, le casino promet une expérience unique et agréable. Le casino a ses jeux de prédilection, qui sont les jeux de live casino, d’une qualité remarquable. De vraies croupières sont présentes, opérant depuis un casino terrestre, garantissant un moment de jeu des plus authentiques. Par ailleurs, l’offre de machines à sous, jeux de table, jeux de vidéos poker et autres jeux divers est elle aussi exceptionnelle. La roulette et le blackjack ont leur propre onglet, laissant sous-entendre que le choix de ces jeux de table est large. Nul besoin de préciser que les fournisseurs de Dublinbet font partie de l’élite de l’univers du casino en ligne. Nous retrouvons Evolution Gaming, NetEnt, Yggdrasil, Microgaming, Betsoft. Ces derniers sont les garants d’un graphisme parfait, de logiciels performants et rapides, mais aussi d’un moment de jeu d’exception. En effet, la ludothèque est sensationnelle. Les machines à sous, populaires, anciennes ou plus récentes, couvrent tous les univers possibles et imaginables, avec des designs divers toujours attractifs. Le choix est vertigineux.

Bonus et promotions du casino Dublinbet

Les bonus Dublinbet sont simples mais alléchants. Le bonus de bienvenu mis à disposition est simple. Le casino offre un bonus de 100% jusqu’à 100 euros lors de l’inscription des nouveaux arrivants. Puis des promotions parsèment la semaine. Chaque lundi, le bonus slot of the week donne la possibilité aux joueurs de gagner 100 tours gratuits sur une des meilleures machines à sous du casino. Les bonus du mercredi et du vendredi proposent une recharge de de 10% sur dépôt.  Enfin, avec le bonus mission du mois, une cagnotte de 1000 euros est mise à disposition pour tenter de gagner des prix. L’objectif est de remplir avec succès 3 missions sur 3 jeux d’Yggdrasil. Les joueurs les mieux classés remportent le gros lot.

Parmagiamilancom

Visiter la Scala à Milan

Vous envisagez d’organiser une visite culturelle à Milan ? Après avoir visité l’Église Santa Maria delle Grazie, la Cène et les différents quartiers de la ville, n’oubliez surtout pas de vous rendre dans l’un des plus grands endroits de Milan : La Scala. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet endroit extraordinaire.

Qu’est-ce que la Scala ?

La Scala, Teatro della Scala en italien,  est le temple italien de la musique. C’est un bâtiment qui abrite un opéra de Milan, et c’est l’un des salles d’opéra les plus prestigieuses d’Italie. Le bâtiment a été créé en 1776 à l’endroit même où l’Eglise était placée.  C’est un vrai temple qui a accueilli de grands chanteurs et musiciens depuis plus de 250 ans.

La splendeur des lieux

A l’extérieur, vous trouverez un bâtiment simple. Mais une fois que vous serez à l’intérieur, vous pourrez admirer la splendeur des lieux. Le bâtiment dispose de six étages de loges qui peut accueillir jusqu’à 3600 spectateurs. Vous pourrez plonger dans la magie du théâtre. La salle est magnifique et ses décors rendent l’opéra encore plus somptueux. Le lustre en cristal ajoute de la valeur aux différentes appliques et la scène est vraiment excellente. Pour pouvoir découvrir la beauté de la Scala selon les règles de l’art, nous vous conseillons d’effectuer la visite avec un guide.

visite-la-scala-milan

Le musée de la Scala

La Scala possède aussi son propre musée qui se situe sur la gauche de la Scala. Vous y trouverez une collection d’instruments, de costumes et de nombreux documents concernant la musique lyrique et l’histoire de la Scala. Pour visiter le musée, il faut acheter un ticket d’entrée qui coute 5 euros. Vous pouvez le visiter dès son ouverture : tous les jours de 9h à 12h30 et de 13h0 à 17h30.

Mais si vous disposez de la milanocard, vous pourrez bénéficier d’une réduction de 35% sur le prix d’entrée au Musée, ainsi qu’une réduction de 10% sur les articles à la boutique souvenirs.

Une visite guidée de la Scala

La visite guidée est indispensable pour comprendre l’histoire du théâtre. Voici donc un petit aperçu d’une visite guidée de la Scala. La visite dure environ une heure et vous serez aidés par des guides touristiques qui parlent plusieurs langues : l’anglais, le français, l’espagnol, le portugais, l’allemand et l’italien. L’opéra est accessible pour tout le monde, y compris les personnes en fauteuil roulant.

Lors de la visite, vous pourrez admirer la scène de La Scala et son chandelier en cristal. La visite vous permettra également de vous renseigner sur l’histoire de la musique classique. Il faut souligner que l’auditorium peut etre vu depuis les loges, sauf lors des répétitions et des spectacles. Cette visite est possible en payant une vingtaine d’euro par personne. Ce prix inclus le billet d’entrée, mais ne comprend pas les boissons, la nourriture, les pourboires et les dépenses personnelles.

Si vous comptez participer à une visite guidée de la Scala, vous pouvez chercher une agence sur Internet et faire une réservation.

Parmagiamilancom

Présentation du Quadrilatero d’Oro à Milan

L’Italie impressionne les visiteurs par sa gastronomie exceptionnelle, ses magnifiques sites touristiques, mais aussi et surtout pour son univers artistique très développé. Milan, la capitale de la mode italienne et accessoirement internationale, abrite les plus célèbres lieux du prêt-à-porter. C’est dans l’un de ses quartiers, au Quadrilatero d’Oro, qu’on retrouve les plus belles boutiques de décor et de design, une panoplie de bijouteries, des ateliers et autres maisons de mode célèbres. Lieu de prédilection de tous les aficionados de la mode ainsi que des accrocs du shopping, le Quadrilatero della Moda à Milan est d’une richesse incomparable.

La petite histoire

Via Montenapoleone, Corso Venezia, Via Alessandro Manzoni et Via della Spiga sont les quatre rues qui délimitent le Quadrilatère de la Mode d’où il tient son nom. Il s’agit du quartier des meilleurs créateurs de mode et stylistes italiens et internationaux. Né dans les années 50, le Quadrilatero Della Moda accueille d’abord les maisons de couture milanaises qui y installent leurs ateliers. En 1980, le quartier arbore son aspect actuel en chassant les tendances traditionnelles pour faire place aux grandes marques à vocation internationale. Depuis, le quartier change de nom au gré des créateurs et fans de mode : Quadrilatero Della Moda, Quadrilatero d’Oro, Monte Nap, Napo ou même Via Montenapoleone Fashion District. C’est ici qu’il faut se rendre pour faire du vrai shopping de marques.

Quadrilatero-Oro-milan

Du shopping à volonté

S’il est possible de faire une overdose de shopping, ce sera certainement dans le quartier de la mode de Milan. La majorité des plus belles opportunités de shopping de toute l’Europe se concentrent certainement à cet endroit. Ici, il ne s’agit pas seulement de faire des achats, mais surtout du shopping de luxe dédié exclusivement à ceux qui sont à la recherche de la perfection. Le Quadrilatero d’Oro de Milan attire non seulement les touristes curieux. Mais aussi et surtout tous les people de Milan et du reste du monde qui y vont pour faire les courses et fréquenter du beau monde. C’est l’endroit idéal pour admirer l’œuvre d’art de toutes les grandes marques de la haute couture. De Versace à Armani, le lèche-vitrine de luxe est tout simplement à l’honneur dans le Quartier de la mode. Mais il y a également quelques magasins qui proposent des produits de marques à des prix abordables.

Une visite culturelle enrichissante

Le Quadrilatero d’Oro de Milan est aussi un endroit de référence pour enrichir ses connaissances historiques et culturelles. Ses rues bordées par de belles maisons datant du XVIIe au XIXe siècle émerveilleront les amateurs d’architecture. D’ailleurs, ce quartier tient également son nom « Le Quadrilatère doré » de tous les jolis bâtiments construits à l’époque par de riches individus. Certains de ces bâtiments abritent même des musées dont le célèbre Museo Bagatti Valsecchi, niché au cœur d’une luxueuse bâtisse bien décorée dans la Via Gesù. Toutes les rues et ruelles qui composent le quartier du Quadrilatère de la Mode sont aussi très riches en histoire : via Borgospesso, via Bagutta, via Santo Spirito.

Parmagiamilancom

Quand je pars en vacances, j’emporte mon appareil photo à développement instantané pour avoir des photos à garder

Les photos s’annoncent des supports importants pour immortaliser les souvenirs des meilleurs moments de vacances. Dans ce domaine, l’utilisation d’un appareil photo instantané est très à la mode actuellement. Quand je pars en vacances, j’emporte le mien à développement instantané pour avoir des photos à garder.

Rendre vos vacances un séjour inoubliable

Durant les vacances, si l’on projette conserver des souvenirs mémorables, emmener un appareil photo performant s’annonce souvent primordial. A ce titre, la photo instantanée est une meilleure option. Lors d’un déplacement, l’appareil photo instantané numérique est très commun. Non seulement il a du charme et présente de nombreux avantages.

polaroid-vacances-milan-italie-magiamilan.comÀ notre époque où l’univers du tout numérique prend place, disposer entre ses mains d’un cliché, c’est tout de même sympa. La plupart des générations actuelles n’a jamais développé une pellicule. Qui n’a nullement été impatient auparavant d’attendre les photos de voyage sortir du laboratoire pour le tirage. Ce sont les moments forts des vacances, qu’ils sont bons ou mauvais.

Actuellement, grâce à la technologie, un appareil photographique instantané permet d’obtenir directement des photographies argentiques, il n’y a pas d’actions séparées de développement du film et ni de tirage sur papier.

Certes, prendre des photos instantanées en voyage, c’est amusant et très original. Il y est possible de les découvrir immédiatement pour aimer, se moquer ou détester la pause qu’on a faite. C’est tellement chouette de montrer tout de suite la photo que l’on vient de faire aux enfants ou à la personne concernée. Cela peut fournir de la joie dans certaines contrées. A chaque instant, il est possible de prendre photo, il n’y a aucune limite. Plus aucun souci de terminer la pellicule et que la boutique ne se situe qu’à des centaines de kilomètres.

Un appareil photo instantanée, très favorable en vacances

Un appareil photo instantanée se caractérise par la simplicité de son utilisation, ce qui semble vraiment pratique en vacances. Un seul bouton suffit pour le faire marcher. Il n’y a pas de réglage nécessaire, ou presque. La photo sort juste après qu’on ait appuyé sur l’obturateur.

Il existe trois acteurs principaux dans le domaine de l’appareil photo instantanée, tels que Fujifilm, Lomography et Polaroid, celui qui a détenu le monopole durant de nombreuses années. Je vous ai préparé une sélection. Plusieurs modèles peuvent être emmenés en vacances pour mémoriser vos moments fun, cool, et plaisants, mais également ceux qui ont apporté des mauvais souvenirs. Il y a le Fuji Instax Mini 8, très rentable et c’est le plus vendu sur le marché grâce à son tarif, sa praticité et des couleurs tendance. Le Polaroid classique le plus vintage de tous les modèles, comme le Polaroid OneStep 600, s’est inspiré encore du style retro d’antan mais son coût est un peu élevé. Le FUJI Instax Mini 90 est le plus élégant malgré son apparence assez vieux jeux. Par ailleurs, cet appareil est le plus complet avec ses nombreuses options telles que flash, réglages d’exposition (double, longue…), modes, batterie rechargeable, etc. Ou encore le Lomo’Instant, le plus créatif et l’un des plus classiques de la marque. Et moi, j’ai utilisé ce site pour trouver l’appareil a choisir.

Parmagiamilancom

Visiter la bibliothèque Ambrosienne de Milan

Pour les mordus de la culture et de l’histoire, la bibliothèque Ambrosienne est une bibliothèque historique située à Milan. Elle a été créée le 8 décembre 1609 avec l’ouverture de la salle de lecture publique dénommée « Sala Fredericiana » dans le bâtiment où se trouve également la pinacothèque Ambrosienne.

Historique de l’endroit

Les deux endroits, la bibliothèque et la pinacothèque Ambrosienne portant toutes le nom d’Ambroise de Milan, le saint patron de la capitale lombarde. Elles ont été fondées par le cardinal Federico Borromeo (1564-1631) et situées dans le palazzo dell’Ambrosiana.

Ce cardinal de Milan a réfléchi sur ce projet lors de son séjour à Rome entre 1585 et 1595, d’une nouvelle institution de haute culture, artistique, littéraire et scientifique, durant une période fortement influencée par les valeurs humanistes. Ce n’est qu’en 1603 qu’il a rassemblé tous les éléments nécessaires et les a confiés aux architectes tels que Lelio Buzzi et Francesco Maria Richini. Fabio Mangone a continué les œuvres en 1611 et ajoute à la construction deux salons pour l’Académie et la collection d’œuvres d’art. Entre 1826 et 1836, Giacomo Moraglia a réalisé l’église Santa Maria della Rosa la cour néoclassique et entrepris la reconstruction de l’entrée principale, située sur le côté nord de la future bibliothèque, intégrant la salle Renaissance de la Confraternita del Pio Istituto di Santa Corona.

En 1923, ils ont transformé la cour néoclassique en salle de lecture, à son état actuel. En 1928, l’édifice à côté créé par saint Charles Borromée et appartenant aux Oblati, ainsi que l’église Santa Maria Maddalena al Santo Sepolcro, érigé depuis plus de mille ans déjà, sont annexés pour accueillir les collections ambrosiennes.

Malheureusement, les bombardements de 1943 ont touché les bâtiments, et Luigi Caccia Dominioni a entamé des travaux de reconstruction. Puis, des travaux de rénovation et de modernisation dans presque la totalité de la bibliothèque sont effectués entre 1990 et 1997 grâce à l’appui et l’aide de la Fondation Cariplo et de la Banque Intesa.

C’est grâce à la donation faite par le cardinal Federico Borromeo, de la collection d’environ 250 tableaux et dessins à la bibliothèque Ambrosienne qui a incité à créer la pinacothèque. Elle doit servir de soutien et de modèle à l’Académie de peinture et de sculpture, selon les souhaits du cardinal. La pinacothèque est créée quatre années plus tard, pour l’éducation et la formation artistique.

ambrosiana-biblioteca

Les particularités de la bibliothèque Ambrosienne

Mis à part de son accès au grand public, la bibliothèque Ambrosienne de Milan est également mondialement très réputée. Elle renferme de nombreux textes rares en plusieurs langues : latine, grecque, orientales. Sans oublier le Codex Atlanticus disponible dans la médiathèque. Il s’agit de la grande collection bien emplie d’écrits et de dessins de Léonard de Vinci. Ce célèbre code retrace plus de 40 ans de la vie intellectuelle de Léonard (1478 – 1519).

L’on y découvre un certain nombre de choses très intéressantes comme des notes et des croquis sur l’astronomie, la mécanique, les mathématiques, la botanique, la géographie, l’anatomie ainsi que la physique. Des projets urbanistiques pour la ville de Milan, un plan d’immeuble à Florence ou des croquis d’automates y sont aussi disponibles. En revanche, ce codex n’est pas accessible au public.

Parmagiamilancom

Je suis allé au casino pendant mon dernier séjour à Milan

Malgré l’influence du Vatican sur l’ensemble de toutes les villes d’Italie, le pays se verse de plus en plus dans les jeux de hasard. On retrouve désormais à chaque coin de rue un bistrot à machines à sous ou des salles de jeux plein de cartes à gratter. Depuis que les jeux en ligne sont autorisés dans le pays, les Italiens se donnent à cœur joie pour transformer toutes les villes en de véritable casino. Un phénomène qui attire de plus en plus de touristes dans la péninsule, notamment à Milan, qui est en passe de devenir le nouveau « Vegas » européen.

Les jeux interdits

En octobre 2013, une proposition de loi soutenue par près de 310 maires a été soumise au Palazzo Marino, la mairie de Milan. Il s’agissait notamment d’une loi visant à réguler les jeux de hasard dans la ville. L’Italie qui compte à l’époque environ 32 millions de joueurs, soit 54% de la population dont plus de 800 000 joueurs dépendants. Parmi les préférés des Italiens, on retrouve le poker et les machines à sous. Et d’après l’Association Libera, les dépenses en jeux d’argent en Italie atteignent 88 milliards en 2012. De quoi inquiéter sérieusement les autorités qui n’ont de ressort que de rendre les jeux de casino légaux sur tout le territoire.

Les meilleurs casinos de jeux à Milan

Casinò-di-Campione-magiamilan.comLors d’un séjour riche en curiosité à Milan, j’ai pu faire la connaissance d’un grand fan de jeux de hasard. Sur place, il me propose de visiter les meilleurs casinos de la ville. Faute de temps et aussi d’argent, je n’ai pas vraiment pu faire le tour de toutes les salles de jeux que mon ami m’a indiqué. Mais j’en ai toutefois retenues quelques noms comme le Cagliero Club, Barbara, Centro Scommesse Sportive Aams, Sisal Wincity et le Casino di Campione. Cette liste non exhaustive des plus grands casinos de Milan se complète ensuite par de nombreux centres de jeux de hasard moins importants.

Le Casino di Campione d’Italia

Parmi les nombreux casinos qui ornaient les rues de Milan, je me suis beaucoup plus intéressé au casino de Campione d’Italia. L’immeuble est déjà en soi très grand par rapport aux autres et je me suis dit que les jeux y seraient certainement beaucoup plus nombreux aussi. Selon mes informateurs sur place, il s’agit effectivement de l’un des plus grands casinos de Milan. J’ai pas réussi à les compter sur place, mais l’un des croupiers m’avait dit que l’établissement proposait en tout près de 650 machines à sous. Sans compter bien sûr les tables de jeux en direct où sont proposés des jeux comme le BlackJack, la Roulette, le Poker, le Punto Banco, les jeux de dés ou encore le Trente et Quarante. J’ai même pu repérer quelques tables de jeux cash dont le Poker Texas Hold’em. Les machines à sous sont accessibles de 11h30 à 5h00, les jeux de table de 14h15 à 04h30 et les jeux cash de 21h00 à 02h45. L’âge minimum d’accès au casino est de 18 ans. Par contre, il faut respecter un code vestimentaire semi-correct (chemise et veste) pour accéder aux zones de jeux en direct.

 

Parmagiamilancom

Milan capitale de la mode ?

Qu’appelle-t-on une ville capitale de la mode ? Et bien c’est une ville qui influence le reste du monde dans le domaine de la mode, tout simplement. Avec de nombreux créateurs qui y sont présents, mais aussi de très nombreux évènements qui y sont organisés. Et Milan fait amplement partie des villes dont l’influence est colossale dans ce milieu de la mode. Est-elle pour autant la seule et unique capitale de la mode ? Rien n’est moins certain…

Plusieurs villes candidates au titre de capitale de la mode

Car en effet, plusieurs villes sont très influentes dans la mode. Parmi elles, on retrouve notamment la capitale française Paris, mais aussi la capitale anglaise Londres et c’est New-York qui ferme ce quatuor des capitales de la mode. Chacune de ces quatre villes possède des caractéristiques spécifiques lui permettant de se différencier de ses concurrentes. Par exemple, Paris se distingue en étant la capitale de la haute couture. Ce qui lui vaut d’ailleurs d’être la seule véritable capitale de la mode pour un certain nombres de personnes. Mais pourtant, Londres fait partie du quatuor des capitales mondiales de la mode grâce à sa créativité, son conservatisme, sa mode de rue et enfin la mode masculine qui est très traditionnelle à Londres. Celle-ci étant symbolisée par Savile Row. La troisième capitale de la mode est New-York. La ville américaine se veut l’ambassadrice d’une mode accessible. Et enfin on en revient à notre capitale italienne de la mode, qui pour sa part, se différencie par ses couleurs, mais aussi comme étant la place incontournable de la maroquinerie avec une longue tradition associée.

Milan : une place forte de la mode en forte progression

Ces dernière années Milan est la ville qui a le plus fortement progressé dans le classement des villes capitales de la mode qui est émis par Global Language Monitor. Milan jouit d’une très bonne réputation. Il s’agit vraiment d’une place forte du design européen. Dans ce classement, Paris arrive en première position et New-York en seconde position. C’était l’inverse lors du dernier classement. Rome, une autre ville italienne, la capitale du pays se place également en bonne posture dans ce classement. Mais c’est bel et bien Milan qui est considérée comme capitale de la mode.
D’ailleurs, en visitant Milan, vous ne pourrez pas passer à côté des nombreuses maisons de prêt-à-porter qui peuplent les rues de la ville. Parmi les plus connues, on ne citera que Prada, Dolce & Gabbana ou encore Marni. Concernant la haute couture on retrouve Valentino, Giorgio Armani et Versace. Et là, on comprend tout de suite mieux pourquoi Milan est une telle place forte de la mode au niveau européen, et même mondial. Milan est également réputée pour ses célèbres Via Monte Napoleone, Via della Spiga ou Corso Como dans lesquelles on retrouve les maisons Gucci, Viktor & Rolf, Church’s, Salvatore Ferragamo, Roger Vivier ou encore la Maison Martin Margiela.

Milan mérite amplement son titre de capitale de la mode, mais elle n’est pas la seule à posséder ce prestigieux titre, comme Paris ou Londres (je l’ai lu ici mais je trouve que les anglais s’habillent mal)

milan-capitale-mode